panier
ETROPIQUE, 1er site de partage d'informations sur Madagascar, lieu de rencontre entre vendeurs et acheteurs du made in Madagascar ( 0 )
6/04/2015      Visites (1208)     voter Je note(271)    facebook google+

A Madagascar, des ouvriers en grève bloquent la mine d’Ambatovy


madagascar-A Madagascar, des ouvriers en grève bloquent la mine d’Ambatovy

Un barrage de fortune dressé à l’entrée du chemin de graviers qui mène au site et le regard volontairement farouche suffisent à la trentaine d’ouvriers assis par terre pour bloquer l’accès à la grande mine de nickel et de cobalt d’Ambatovy, à Moramanga, dans le centre sud de Madagascar, à 80 kilomètres d’Antananarivo. Ils sont en grève depuis le 16 mars.

Quelques jours avant, deux de leurs collègues ont été arrêtés avec quatre employés d’un fournisseur de la société canadienne Sherritt, principal actionnaire de la mine d’Ambatovy. Le géant minier les accuse du vol d’une cargaison de 900 000 litres de carburant, soit l’équivalent de 31 camions-citernes et surtout, selon la direction d’Ambatovy, « l’équivalent de plus d’un million de dollars. »

Les concernés, toujours en détention provisoire, nient les faits et sont soutenus par les représentants syndicaux qui ont aussitôt réclamé leur libération sans condition. « Ils doivent être libérés, Ambatovy doit leur apporter assistance car ils sont présumés innocents », explique un mineur, qui se dit « déterminé à aller jusqu’au bout ».

Les conséquences du débrayage

Autre revendication des grévistes, une amélioration de traitement entre le personnel expatrié – qui bénéficierait d’une meilleure prise en charge médicale – et les quelque 1 300 employés malgaches de la mine.

Si les responsables d’Ambatovy affirment que l’usine de raffinage située à Toamasina, à plus de 220 kilomètres vers l’est, et dont les équipes ne sont pas en grève, n’a pas été affectée au tout début du mouvement, elle commence cependant à pâtir des conséquences du débrayage des mineurs de Moramanga.

« L’usine de Toamasina reçoit moins de minerais et sa production a été réduite de 40 %, ce qui est considérable. Nous poursuivons le dialogue, mais nous sommes face à un mouvement où les revendications varient souvent et prennent une tournure étrange », déclare Louis Roland Gosselin, vice-président chargé du développement durable du projet minier Ambatovy.

« Une cargaison d’armes à feu »

Mercredi 25 mars, en fin de matinée, deux gendarmes ont débarqué sur le site de Moramanga avec un ordre de perquisition au motif que « selon plusieurs renseignements, une cargaison d’armes à feu et de munitions a été entreposée dans l’enceinte de la société ».

Mais en lieu et place d’un ordre de perquisition, il s’agit d’une demande d’ordre [de perquisition] adressée le 24 mars au procureur d’Antananarivo par le chef de service des affaires criminelles et spéciales. Sur la lettre figurent un tampon rouge et une simple mention « vu et accordé ». Pour Ambatovy, qui se défend de stocker des munitions sur son site de Moramanga, la document porté par les gendarmes suffit pour conclure à « une possible machination ».

Sous couvert d’anonymat, un cadre malgache de la société confie que la demande de perquisition pourrait être liée à la grève des mineurs en cours. « Ils cherchent à torpiller les négociations. En fait, ils sont soutenus par certains hommes politiques avec qui Ambatovy a eu des relations houleuses pendant la période de transition [entre 2009 et 2013]. »

Forcer le barrage

Pour envenimer encore plus la situation, les responsables du ministère du travail multiplient les déclarations contradictoires, estimant tantôt que la totalité des ouvriers sont en grève tantôt qu’une partie seulement est concernée. Tôt mercredi matin à Moranga, 501 employés ont réussi à forcer le barrage et à entrer dans la mine, selon des indications fournies par le responsable du site, Roger Lacerte.

Ambatovy, un consortium canadien, japonais et sud-coréen, a démarré sa production en 2012 avec pour objectif d’exploiter 60 000 tonnes de nickel et plus de 5 000 tonnes de cobalt raffiné annuellement pendant trente ans. Ses responsables affirment que, pour l’instant, la grève des mineurs d’Ambatovy ne risque pas d’affecter la production totale de 2015. Pour l’instant seulement, car les grévistes, eux, semblent déterminés.


SOURCE: Le MONDE



 

COMMENTAIRES


Ajouter un commentaire (Vous avez besoin d'avoir un compte pour participer, c'est un pseudonyme à la volée, de votre choix, qui sera visible, jamais votre email )
Votre nom :
Votre commentaire :





Souhaitez-vous PUBLIER UN ARTICLE SUR ETROPIQUE ? C'est simple et gratuit.


Il suffit d'être inscrit en tant qu'UTILISATEUR sur ce site et soumettre vos articles, opinions, ou tout simplement partager des informations.




A LA UNE

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy?

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy? Maintenant que le président Rajoelina est en place, il va mettre en place l'IEM, son programme, ce sondage est destiné aux internautes pour savoir ce qu'ils en pensent, en répondant à la gnostique suivante: ...

Lire la suite ...


FIL D'ACTUALITES

Sondage : Quel est votre opinion sur la gestion de l’élection présidentielle par NTSAY Christian ?

Sondage : Quel est votre opinion sur la gestion de l’élection présidentielle  par NTSAY Christian ? Ntsay Christian est reconduit par le président Rajoelina à la tête de son gouver ...

Lire la suite ...

Un produit presque Malagasy qu'on trouve massivement, partout dans le monde

Un produit  presque Malagasy qu'on trouve massivement, partout dans le monde Sur la photo qui illustre cette article se trouve des sachets de nouilles, avec des slogans et un mo ...

Lire la suite ...

LOGICIEL GRATUIT DE SONDAGE

LOGICIEL GRATUIT DE SONDAGE Après une expérimentation concluante lors de l'élection présidentielle, nous mettons à la dispo ...

Lire la suite ...

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy?

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy? Maintenant que le président Rajoelina est en place, il va mettre en place l'IEM, son programme, ce ...

Lire la suite ...

Quel défi pour le nouveau président ?

Quel  défi pour le nouveau président ? La HCC a validé ce 08 Janvier 2019 la victoire de Andry RAJOELINA.


Aya ...

Lire la suite ...

Fihavanana (Compromis) , l’hypocrisie qui ronge Madagascar

Fihavanana (Compromis) , l’hypocrisie qui ronge Madagascar Le COMPROMIS, est souvent la solution prisée pour résoudre les problèmes de Madagascar.
...

Lire la suite ...

MERCI COACH

MERCI COACH Au bout de 20 ans sur les bancs d'Yzeure, Nicolas Dupuis fait grimper ce petit club français de la ...

Lire la suite ...

La CENI est définitivement seule, discréditée par l'ensemble des candidats

La CENI est définitivement seule, discréditée par l'ensemble des candidats Retards dans les traitements et les acheminements, fonctionnement incompréhensible, interdiction d ...

Lire la suite ...

JEREMY MOREL parmi les BAREAS

JEREMY MOREL parmi les BAREAS Déjà qualifié pour la CAN 2019, le prochain match des BAREA de Madagascar n'a pas un réel enjeu. ...

Lire la suite ...


CHOIX DES LECTEURS

Madagascar : nouvelle base arrière du terrorisme ? France et Etats-Unis s’inquiètent

Madagascar : nouvelle base arrière du terrorisme ? France et Etats-Unis s’inquiètent En plein océan-indien, loin de l’Europe et des Etats-Unis, ancrée face à l’Afrique de l’Est ...
Lire la suite ...

Antananarivo fahiny, Un bond en arrière pour rêver de l'avenir

Antananarivo fahiny, Un bond en arrière pour rêver de l'avenir Depuis l'indépendance en 1960, Madagascar na cessé de reculer.

Presque toutes l ...
Lire la suite ...

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache Originaire de Madagascar, et habitant Avignon depuis des années, c'est toujours avec un dépaysemen ...
Lire la suite ...

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache (2eme partie)

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache (2eme partie) Avant la clôture de ce festival, et à la demande de beaucoup de personnes, je vous mets ...
Lire la suite ...

Zapping photo web de la semaine du 23/01/2016

Zapping photo web de la semaine du 23/01/2016 Une compilation des photos postées par les internautes durant la semaine.

...
Lire la suite ...

Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses.

Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses. Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses.
< ...
Lire la suite ...