panier
ETROPIQUE, 1er site de partage d'informations sur Madagascar, lieu de rencontre entre vendeurs et acheteurs du made in Madagascar ( 0 )
22/01/2017      Visites (1549)     voter Je note(198)    facebook google+

José Andrianoelison - « Les Malgaches sont devenus des marginaux dans leur propre pays »


madagascar-José Andrianoelison - « Les Malgaches sont devenus des marginaux dans leur propre pays » Même s'il a « une vie assez remplie », celui qui fut le plus jeune ministre de la Deuxième République ne se désintéresse pas pour autant du sort de Madagascar et des Malgaches.

« C'est à se demander si c'est notre sort à nous les Malgaches. Où sont les techniciens, les experts, les politiques, les personnes de bonne volonté ? La situation devient de plus en plus grave. Ce n'est pas la destinée de Madagascar d'être pauvre. Notre chère patrie est appelée à être une île heureuse comme le met d'ailleurs en relief notre hymne national ». Le polytechnicien plus connu sous le sobriquet de « José kely » dans le microcosme trouve « paradoxal le fait que le destin de Madagascar échappe au Fanjakana et aux Malgaches. Ces derniers sont complètement désemparés. Ils se sentent en état d'insécurité permanent et craignent pour leur avenir. C'est à chacun de trouver des solutions personnelles ».

Explosion sociale

L'ancien ministre exclut néanmoins l'éventualité d'une nouvelle crise. « Ce ne serait pas bon pour le pays. Nous allons encore régresser si nous démantelons ce qui est encore utilisable ». En revanche, il pense qu' « une explosion sociale n'est pas à écarter si l'Etat continue d'entrer en conflit avec le peuple ». Prenant l'exemple de Vangaindrano, il s'interroge « pourquoi quand il s'agit de s'opposer au fokonolona, la Gendarmerie arrive sur place, alors qu'elle n'est pas toujours présente lorsqu'il s'agit de défendre le fokonolona ». Il ne cautionne pas toutefois « la justice populaire qui n'a pas sa place dans un Etat de droit ». A son avis, c'est un problème de crédibilité de l'Etat qui laisse la question aux autorités locales et au fokonolona. « On ne traite pas les causes de la vindicte populaire qui risque de faire tache d'huile si on laisse les gens régler leur problème à leur niveau ». Il estime qu'un président de fokontany élu et non désigné aurait plus de légitimité et serait plus écouté par le fokonolona dans ces affaires de justice populaire.

Dépérissement de l'Etat. « José kely » de réitérer que « les Malgaches ne peuvent plus définir leur avenir ». Et de faire remarquer que « les terres et richesses nationales sont accaparées par les étrangers qui sont là pour faire du profit, sans se soucier du bien commun ». Pour l'ancien ministre de la Réforme agraire, « les Malgaches ne sont plus maîtres sur leurs terres. Pire encore, ils se mangent entre eux et/ou mangent les miettes qu'on veuille bien leur laisser ». Les Malgaches, y compris les opérateurs économiques, ne savent plus à quel saint se vouer devant la défection de l'Etat-providence. José Andrianoelison de conjuguer même au présent le passé décomposé en rappelant le concept marxiste de « dépérissement de l'Etat ». Concernant justement l'Etat qui est, d'après lui, « réduit à gérer l'urgence », il trouve « illogique que face aux problèmes de la Jirama, le portefeuille de l'Energie soit géré par un ministre intérimaire quel que soit sa compétence ».

« Bizina ». Le Polytechnicien qui est lui-même un pur produit de l'Ecole de la République (française) de faire remarquer que « les Malgaches qui ont suivi des études à l'extérieur ne rentrent pas toujours au pays alors que les enfants d'autres communautés comme les Karana qui sont sortants de HEC, Harvard, Sup de Co... reviennent à Madagascar pour épauler leurs parents et perpétuer leurs activités. « José kely » de souligner dans la foulée « la capacité d'absorption de toute nouvelle technologie par les Malgaches tout particulièrement les jeunes qui ne sont pas condamnés à faire du « bizina ».

Sursaut national. Dans la foulée, José Andrianoelison de toucher « maux » de la politique nationale de recrutement des maîtres Fram. Lesquels n'ont pas forcément tous, le niveau requis. « A supposer qu'un maître Fram s'occupe de 50 élèves, s'il y en a 10 000 qui n'ont pas le niveau, 50 000 enfants malgaches seraient sacrifiés alors que beaucoup d'erreurs ont été déjà faites dans le domaine de l'Education depuis 1972 ». Celui qui avait eu la chance et surtout les capacités de faire prépa à Paris avant d'intégrer Polytechnique estime qu'« on ne va pas continuer comme ça ».

70e anniversaire. C'est pour cela qu'il prône « au nom de l'intérêt commun un sursaut national car les Malgaches sont en train de devenir des marginaux dans leur propre pays». Même si ce n'est plus à la mode, il continue de croire au progrès. « Il faut reprendre les choses à la base. La refondation ne se limite pas à des colloques ou symposiums », déclare-t-il. Tout en restant optimiste. Avant d'ajouter que « c'est sur notre histoire et nos valeurs qu'on peut (re)construire la Nation malagasy ». Qui plus est, signale-t-il, au moment où l'on va célébrer le 70e anniversaire de l'insurrection de 1947 que les différents orateurs à la grand'messe d'Iavoloha ont totalement et unanimement occultés, alors qu'ils avaient parlé de « fitiavan-tanindrazana ».


Source:Allafrica


 

COMMENTAIRES


Ajouter un commentaire (Vous avez besoin d'avoir un compte pour participer, c'est un pseudonyme à la volée, de votre choix, qui sera visible, jamais votre email )
Votre nom :
Votre commentaire :





Souhaitez-vous PUBLIER UN ARTICLE SUR ETROPIQUE ? C'est simple et gratuit.


Il suffit d'être inscrit en tant qu'UTILISATEUR sur ce site et soumettre vos articles, opinions, ou tout simplement partager des informations.




A LA UNE

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy?

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy? Maintenant que le président Rajoelina est en place, il va mettre en place l'IEM, son programme, ce sondage est destiné aux internautes pour savoir ce qu'ils en pensent, en répondant à la gnostique suivante: ...

Lire la suite ...


FIL D'ACTUALITES

Sondage : Quel est votre opinion sur la gestion de l’élection présidentielle par NTSAY Christian ?

Sondage : Quel est votre opinion sur la gestion de l’élection présidentielle  par NTSAY Christian ? Ntsay Christian est reconduit par le président Rajoelina à la tête de son gouver ...

Lire la suite ...

Un produit presque Malagasy qu'on trouve massivement, partout dans le monde

Un produit  presque Malagasy qu'on trouve massivement, partout dans le monde Sur la photo qui illustre cette article se trouve des sachets de nouilles, avec des slogans et un mo ...

Lire la suite ...

LOGICIEL GRATUIT DE SONDAGE

LOGICIEL GRATUIT DE SONDAGE Après une expérimentation concluante lors de l'élection présidentielle, nous mettons à la dispo ...

Lire la suite ...

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy?

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy? Maintenant que le président Rajoelina est en place, il va mettre en place l'IEM, son programme, ce ...

Lire la suite ...

Quel défi pour le nouveau président ?

Quel  défi pour le nouveau président ? La HCC a validé ce 08 Janvier 2019 la victoire de Andry RAJOELINA.


Aya ...

Lire la suite ...

Fihavanana (Compromis) , l’hypocrisie qui ronge Madagascar

Fihavanana (Compromis) , l’hypocrisie qui ronge Madagascar Le COMPROMIS, est souvent la solution prisée pour résoudre les problèmes de Madagascar.
...

Lire la suite ...

MERCI COACH

MERCI COACH Au bout de 20 ans sur les bancs d'Yzeure, Nicolas Dupuis fait grimper ce petit club français de la ...

Lire la suite ...

La CENI est définitivement seule, discréditée par l'ensemble des candidats

La CENI est définitivement seule, discréditée par l'ensemble des candidats Retards dans les traitements et les acheminements, fonctionnement incompréhensible, interdiction d ...

Lire la suite ...

JEREMY MOREL parmi les BAREAS

JEREMY MOREL parmi les BAREAS Déjà qualifié pour la CAN 2019, le prochain match des BAREA de Madagascar n'a pas un réel enjeu. ...

Lire la suite ...


CHOIX DES LECTEURS

Madagascar : nouvelle base arrière du terrorisme ? France et Etats-Unis s’inquiètent

Madagascar : nouvelle base arrière du terrorisme ? France et Etats-Unis s’inquiètent En plein océan-indien, loin de l’Europe et des Etats-Unis, ancrée face à l’Afrique de l’Est ...
Lire la suite ...

Antananarivo fahiny, Un bond en arrière pour rêver de l'avenir

Antananarivo fahiny, Un bond en arrière pour rêver de l'avenir Depuis l'indépendance en 1960, Madagascar na cessé de reculer.

Presque toutes l ...
Lire la suite ...

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache Originaire de Madagascar, et habitant Avignon depuis des années, c'est toujours avec un dépaysemen ...
Lire la suite ...

Zapping photo web de la semaine du 23/01/2016

Zapping photo web de la semaine du 23/01/2016 Une compilation des photos postées par les internautes durant la semaine.

...
Lire la suite ...

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache (2eme partie)

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache (2eme partie) Avant la clôture de ce festival, et à la demande de beaucoup de personnes, je vous mets ...
Lire la suite ...

Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses.

Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses. Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses.
< ...
Lire la suite ...