panier
ETROPIQUE, 1er site de partage d'informations sur Madagascar, lieu de rencontre entre vendeurs et acheteurs du made in Madagascar ( 0 )
20/08/2016      Visites (811)     voter Je note(245)    facebook google+

Les évêques de Madagascar dénoncent l'incurie du pays


madagascar-Les évêques de Madagascar dénoncent l'incurie du pays Dans un message publié à l’occasion du 56e anniversaire de l’indépendance du pays, les évêques catholiques de. Madagascar s’inquiètent de l’instabilité chronique qui continue de paralyser le développement de leur île. Ils dénoncent “des dirigeants qui restent les bras croisés” face aux défis politiques, économiques et sociaux.

“Donnez-nous des bergers dignes de confiance” tel est l’appel lancé le 12 août 2016 par la conférence les évêques (CEM) à l’issue d’une réunion extraordinaire. “Comme le prophète Ezéchiel, nous sommes ‘pris de pitié pour le peuple’, lequel ressemble à ‘des brebis sans berger’, à cause de la succession jusqu’à aujourd’hui des régimes qui n’ont pas su tirer les leçons des dérives commises dans le passé et qui a été à l’origine de nos malheurs”, notent les évêques. En pleine célébration du 56e anniversaire de l’ indépendance, ils redisent encore une fois que “le patriotisme, la liberté et le progrès” sont les devises adoptées depuis l’origine.

Lueur d’espoir

Pour les évêques malgaches, “l’espoir n’est pas totalement perdu, car durant ces trois années où nous avons enduré les séquelles de la crise précédente, nous avons su revivre la sagesse malgache: la tolérance, la solidarité et le ‘fihavanana’. (…) Le pays a retrouvé progressivement la confiance de la communauté internationale. La preuve est qu’on a pu obtenir une partie des crédits sollicités pour faire fonctionner la vie sociale.”

Les dirigeants restent les bras croisés

Cet espoir n’empêche cependant pas un constat sévère. “Madagascar est malade; certains osent même dire qu’il est en train d’agoniser. La vie de la Nation s’enfonce peu à peu dans la boue; les dirigeants restent les bras croisés devant cela. Un régime inefficace, des promesses fallacieuses mêlées de mensonges et laissant la porte ouverte à la violence ! Les valeurs malgaches sont détruites. La vie et la dignité humaine ne sont plus respectées; les pauvres ne sont pas protégés; on laisse les jeunes mener une vie anarchique (…) les habitants d’un même quartier se méfient entre eux et même les membres d’une famille se déchirent.”

Les prélats malgaches dénoncent aussi la confusion sur le plan spirituel. “On incite les croyants à s’entredéchirer, et en même temps on profite des cérémonies religieuses pour faire du discours politique, ce qui fait perdre la valeur de la prière”.

L’Eglise catholique menacée

La protection de l’Eglise, de son personnel et de ses biens est une autre source d’inquiétude pour les évêques. “On regarde avec indifférence le vol des cloches qui se répand ça et là, suivi d’intimidations pouvant aller jusqu’à l’assassinat de ceux qui protègent les biens de l’Eglise. (…) Le vandalisme des statues saintes se trouvant au bord des chemins manifeste une persécution indirecte de l’Eglise catholique. On sait également qu’il y a des opérations de ramassage des Bibles entre les mains des croyants et on les achète cher afin d’éradiquer la foi chrétienne.”

“On complique l’obtention et on alourdit le coût des permis de séjour des missionnaires résidants à Madagascar. A cela s’ajoute la requête du permis de construire des lieux de culte qui se sont implantés depuis longtemps dans le but de perturber la foi chrétienne. La stratégie des extrémistes qui se cachent derrière une religion sensée apporter le salut commence à gagner du terrain.”

Désordre dans la vie politique et économique

Le constat des évêques malgaches se poursuit sur le désordre dans la vie politique et économique. “Les instances de contrôle qui devraient prévenir le détournement et les dérives n’exécutent pas leurs tâches ou subissent des intimidations, au point que l’anarchie règne totalement. La pauvreté s’enracine davantage tous les jours, alors qu’il n’existe pas d’orientations et de stratégies claires pour développer le pays. L’exploitation des richesses nationales (…) n’est plus maîtrisée. Tout le monde, y compris les dirigeants et le peuple, regarde avec indifférence les feux de brousse et la destruction de l’environnement.”

L’insécurité, la corruption, l’absence d’Etat de droit sont autant d’autres tares de la société malgache. “Le pays vit dans l’insécurité : celle-ci revêt plusieurs formes, tels les assassinats, les cambriolages, les attaques de villages, les kidnapping… Le bakchich et la corruption touchent totalement tous les secteurs de la vie sociale alors que certains des hauts responsables et leur entourage bénéficient d’une impunité. Le pouvoir et les autorités chargées d’appliquer la loi sont achetés pour faire subir des injustices aux gens et s’approprier illégalement des terrains d’autrui.” “Le bien commun de la nation est bafoué à l’heure actuelle. L’amour effréné de l’argent en est la cause, si bien que la vie sociale est devenue une véritable anarchie. Le peuple est excédé”, déplorent les évêques.

Servir et non pas se servir

Pour les prélats malgaches, l’Eglise n’a cependant pas à proposer un modèle pour l’organisation de la vie politique et la gestion du pays. “Sa mission est d’enseigner, de sensibiliser les personnes pour qu’elles se soucient toujours du bien commun et considèrent les responsabilités exercées comme un service à la nation et jamais comme un instrument d’enrichissement personnel.”

“Nous cherchons tous des solutions. Nombreux sont ceux qui ont pris conscience qu’il faut changer la manière de gérer les affaires nationales. Des groupements de partis, de syndicats et des composantes de la société civile réunis autour de plateformes s’autoproclamant ‘opposition’ voient le jour ici et là. (…) Il y en a parmi eux qui instrumentalisent le message de l’Eglise et de Justice et Paix pour renforcer leurs idées et s’auto-justifier. De grâce, nous vous supplions de ne pas faire de la récupération.” La démagogie et le discours bien argumenté ne suffisent pas pour redresser la nation, insistent les évêques. Cela requiert un changement de mentalité, et une nouvelle culture animée d’un patriotisme et d’un sens aigu des responsabilités.

Ne pas baisser les bras

Les évêques retiennent quelques solutions durables: rappeler que le pouvoir est un service à la nation; rétablir une collaboration sérieuse entre l’Etat et les Eglises pour faire régner la justice; éduquer les citoyens aux valeurs fondamentales, tels l’honnêteté, le dévouement, la charité, la dignité humaine et le souci de l’intérêt général.

Le respect de la loi et la mise en place d’organes de contrôle doivent permettre de s’acheminer progressivement vers une alternance démocratique sans heurt.”Nous encourageons tout le peuple pour qu’il ne baisse pas les bras, mais qu’au contraire il reste solidaire et qu’il n’accepte pas d’être manipulé pour provoquer des troubles et conquérir le pouvoir”, concluent les évêques malgaches.


Source:Cath.ch


 

COMMENTAIRES


Ajouter un commentaire (Vous avez besoin d'avoir un compte pour participer, c'est un pseudonyme à la volée, de votre choix, qui sera visible, jamais votre email )
Votre nom :
Votre commentaire :





Souhaitez-vous PUBLIER UN ARTICLE SUR ETROPIQUE ? C'est simple et gratuit.


Il suffit d'être inscrit en tant qu'UTILISATEUR sur ce site et soumettre vos articles, opinions, ou tout simplement partager des informations.




A LA UNE

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy?

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy? Maintenant que le président Rajoelina est en place, il va mettre en place l'IEM, son programme, ce sondage est destiné aux internautes pour savoir ce qu'ils en pensent, en répondant à la gnostique suivante: ...

Lire la suite ...


FIL D'ACTUALITES

Sondage : Quel est votre opinion sur la gestion de l’élection présidentielle par NTSAY Christian ?

Sondage : Quel est votre opinion sur la gestion de l’élection présidentielle  par NTSAY Christian ? Ntsay Christian est reconduit par le président Rajoelina à la tête de son gouver ...

Lire la suite ...

Un produit presque Malagasy qu'on trouve massivement, partout dans le monde

Un produit  presque Malagasy qu'on trouve massivement, partout dans le monde Sur la photo qui illustre cette article se trouve des sachets de nouilles, avec des slogans et un mo ...

Lire la suite ...

LOGICIEL GRATUIT DE SONDAGE

LOGICIEL GRATUIT DE SONDAGE Après une expérimentation concluante lors de l'élection présidentielle, nous mettons à la dispo ...

Lire la suite ...

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy?

Sondage: au bout de combien de temps, l’effet de l’IEM serait ressenti par la population malagasy? Maintenant que le président Rajoelina est en place, il va mettre en place l'IEM, son programme, ce ...

Lire la suite ...

Quel défi pour le nouveau président ?

Quel  défi pour le nouveau président ? La HCC a validé ce 08 Janvier 2019 la victoire de Andry RAJOELINA.


Aya ...

Lire la suite ...

Fihavanana (Compromis) , l’hypocrisie qui ronge Madagascar

Fihavanana (Compromis) , l’hypocrisie qui ronge Madagascar Le COMPROMIS, est souvent la solution prisée pour résoudre les problèmes de Madagascar.
...

Lire la suite ...

MERCI COACH

MERCI COACH Au bout de 20 ans sur les bancs d'Yzeure, Nicolas Dupuis fait grimper ce petit club français de la ...

Lire la suite ...

La CENI est définitivement seule, discréditée par l'ensemble des candidats

La CENI est définitivement seule, discréditée par l'ensemble des candidats Retards dans les traitements et les acheminements, fonctionnement incompréhensible, interdiction d ...

Lire la suite ...

JEREMY MOREL parmi les BAREAS

JEREMY MOREL parmi les BAREAS Déjà qualifié pour la CAN 2019, le prochain match des BAREA de Madagascar n'a pas un réel enjeu. ...

Lire la suite ...


CHOIX DES LECTEURS

Madagascar : nouvelle base arrière du terrorisme ? France et Etats-Unis s’inquiètent

Madagascar : nouvelle base arrière du terrorisme ? France et Etats-Unis s’inquiètent En plein océan-indien, loin de l’Europe et des Etats-Unis, ancrée face à l’Afrique de l’Est ...
Lire la suite ...

Antananarivo fahiny, Un bond en arrière pour rêver de l'avenir

Antananarivo fahiny, Un bond en arrière pour rêver de l'avenir Depuis l'indépendance en 1960, Madagascar na cessé de reculer.

Presque toutes l ...
Lire la suite ...

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache Originaire de Madagascar, et habitant Avignon depuis des années, c'est toujours avec un dépaysemen ...
Lire la suite ...

Zapping photo web de la semaine du 23/01/2016

Zapping photo web de la semaine du 23/01/2016 Une compilation des photos postées par les internautes durant la semaine.

...
Lire la suite ...

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache (2eme partie)

Festival d'Avignon 2015, raconté en images par un malgache (2eme partie) Avant la clôture de ce festival, et à la demande de beaucoup de personnes, je vous mets ...
Lire la suite ...

Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses.

Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses. Le concert de Malagasy Rock Session à Montpellier a tenu toutes ses promesses.
< ...
Lire la suite ...